seo

Comment bien référencer son site WordPress ?

Créer son site WordPress est déjà une réussite. Mais le rendre visible dans les premiers résultats des moteurs de recherche est encore mieux. Voyons ensemble quelles sont les bonnes habitudes et les étapes pour réussir à bien référencer son site WordPress.

Éditer un site web ou un blog est une magnifique aventure. Une aventure qui demande du travail et du temps. Alors soyons honnêtes un instant. Entre nous, si nous publions de belles pages et de beaux articles sur nos sites et/ou blog, c’est pour être lu. Notre objectif est bien que les pages et les articles que nous publions soient visibles dans la SERP de Google et que les internautes cliquent sur nos liens. Le seul moyen, pour cela, est de réussir à bien référencer son site WordPress.

Avant tout chose, je vais être clair tout de suite,dès les premières lignes. Cet article ne vous présentera pas d’astuces magiques pour être en position 0 sur l’ensemble de vos mots-clés. Je ne vous promettrai pas la meilleure place en 1 mois, ni deux. Je ne vous vendrai même pas de formation SEO super-efficace qui vous promet 10.000 visiteurs par mois. L’objectif de cet article est de vous présenter les différentes étapes pour référencer son site WordPress et les bonnes habitudes, à prendre tout de suite, pour vous donner les meilleures chances à vos pages et vos articles d’être visibles des internautes.

N’oubliez pas, le SEO est un art et demande beaucoup de travail. Dans le même temps, sur le web, la concurrence est rude. Il est donc indispensable de partir sur de bonnes bases et de ne pas traîner une dette technique qui vous empêchera d’apparaître dans les résultats des moteurs de recherche lors des requêtes de votre cible. C’est cela que nous allons voir ensemble. Comment bien référencer son site WordPress dès son installation et sa mise en ligne.

Référencement On Page et référencement Off Page

Vous entendrez souvent parler de SEO On-Page et de SEO off-page. Ces deux notions résument très bien ce qu’est le travail de référencement. Le SEO s’appuie sur deux jambes pour tenir debout. La première jambe est le travail sur le site. Il s’agit de sa qualité technique et la qualité de son contenu. C’est ce que nous appellerons le SEO On-page. Cet aspect du référencement va s’intéresser à la structure du site, sa vitesse de chargement et sa qualité technique.

En parallèle, les moteurs de recherche, et notamment Google, attachent beaucoup d’importance à la notoriété de site. Et sur le web, la notoriété passe par les liens. L’autre jambe du SEO est donc le travail de « netlinking ». Nous allons parler de stratégie Off-Page. Cela consiste à avoir un maximum de liens entrants venant vers site. Ces liens, aussi appelés backlinks, doivent être nombreux, bien évidemment. Mais ils doivent surtout être de qualité. Et c’est le plus important. De nombreux liens venant de sites peu fiables vont même être contre productifs et peuvent polluer la réputation de votre site WordPress.

Nous allons donc voir ces deux aspects du référencement. Ils n’interviendront pas au même moment. En effet, avant de chercher à avoir des liens de qualité vers votre site, il est judicieux de donner envie de faire des liens. Et pour cela, il faut proposer un site de qualité, bien conçu, avenant et au contenu pertinent.

Enfin, avant de commencer, retenez que Google ne référence pas un site web, mais des pages web. Cette précision est importante pour votre travail. Si votre page d’accueil est importante, en matière de visibilité, ce ne sera peut-être pas la page principale à référencer. La page la plus importante peut être, par exemple, une page produit, une page conseil, une page contact ou une page de présentation. C’est à vous de voir comment vous voulez capter vos visiteurs.

Pensez au référencement dès la création de votre site

Une installation propre et efficace

Pour commencer, vous devez penser à proposer un site techniquement propre et efficace. Pour cela votre site doit utiliser un thème léger et bien codé. Si la grande majorité des thèmes WordPress sont bien codés, évitez les boutiques trop exotiques et les thèmes gratuits. Je vous invite à découvrir ma sélection de thèmes WordPress ici.

Évitez les widgets inutiles qui vont polluer l’expérience utilisateur, les flash et autres sliders. Ils sont jolis mais ralentissent fortement votre site, voire font fuir les internautes. En effet, la vitesse de chargement d’un site web est un critère important. Les internautes sont impatients. Un site qui met du temps à se charger va donner envie à votre visiteur de cliquer sur le bouton retour. Cela va augmenter votre taux de rebond. Et cela, Google le sait très bien. Il le prend donc en considération.

La structure de votre site

Par structure, j’entends l’organisation de votre site, de son contenu. Cette structure permet aux moteurs de recherche et aux internautes de comprendre ce que vous proposer. Vous devez donc bien réfléchir à la thématique de votre blog ou de votre site.

Cela permettra, tout d’abord, de proposer un menu cohérent avec votre sujet. Ne proposez pas des menus à rallonge. Les internautes n’iront les voir que très rarement. Pour un blog, vos catégories pourront aider l’internaute à naviguer dans votre contenu en restant dans la thématique qui l’intéresse.

Au-delà des menus et des catégories, les experts du SEO vous diront que le maillage interne est très important, voire plus important que tout le reste. Mais de quoi parle-t-on ?

Par maillage interne, nous entendons les liens internes. En effet, créer des liens entre vos différents contenus permet à votre visiteur de naviguer plus facilement dans votre site. Un lien dans un article sur les vélos pourra, par exemple créer un lien vers un article sur les porte-vélos. Votre visiteur ira peut-être voir ce deuxième article et restera plus longtemps sur votre site.

Les professionnels du SEO parlent de cocon sémantique. Cette notion a été mise en lumière par… Ce référenceur très connu en France explique que le maillage interne doit respecter certaines règles. Pour faire très court, le maillage interne doit isoler chaque thématique. Chaque catégorie doit être isolée des autres et ne pas créer de liens entre elles ( mais je fais très court…)

Concevoir son site comme une boutique

Ce petit paragraphe ne concernera que les propriétaires de sites vitrines ou de petites boutiques en ligne. J’ai l’habitude de dire que votre site est comme votre boutique. Il doit donc être conçu de la même manière.

  • La page d’accueil est votre vitrine. Vous devez donc donner envie aux visiteurs de rentrer, de visiter votre site. ( attention, sur le web, les visiteurs n’arrivent pas toujours par la page d’accueil.
  • Le menu de votre site, c’est l’aménagement de votre boutique. Il doit être clair et donner envie de visiter vos différents rayons ou bureaux. Mais aussi de découvrir votre savoir-faire.
  • Les différentes pages vitrine ou votre boutique sont vos rayons. Vous devez donner envie d’acheter ou de se renseigner.
  • La page « Panier », c’est votre caisse. Faites en sorte qu’elle ne donne pas envie de fuir et qu’elle inspire confiance.
  • La page contact, c’est votre vendeur. Ne la sous-estimez pas. Elle doit donner envie de prendre contact, d’acheter. Alors faites en sorte d’avoir toutes les infos nécessaires vous concernant et de demander des informations pertinentes à votre visiteur.

Les plugins et le référencement de votre site WordPress

Une fois votre site créé et structuré, vous allez pouvoir utiliser des plugins qui vont vous aider à référencer votre site. Certains plugins vont vous aider indirectement, en améliorant votre vitesse ou en recherchant des liens cassés, par exemple. D’autres vont vous permettre d’optimiser directement votre site pour son référencement.

Avant de lister quelques plugins, vous devez retenir que trop de plugins peuvent nuire à la vitesse de votre site. Ces derniers peuvent alourdir le site et donc le ralentir. Évitez donc les plugins inutiles ou peu utilisés. Rien ne vous empêche, par exemple, à désactiver ceux que vous n’utilisez pas en permanence.

Dans le même temps, certains plugins de type « All In One » vont être très lourd. Je pense notamment à JetPack. Ces plugins proposent de nombreux services et options, mais tout cela à un poids. Alors installez-les seulement si vous pensez utiliser toutes les options.

Concernant les extensions qui vont vous aider dans votre référencement, vous pouvez installer :

A côté de cela, vous devez installer des extensions spécifiquement conçues pour vous accompagner dans le référencement de votre site. Attention, elles ne le feront pas à votre place. Elles vous aideront à bien faire le travail. Les deux plus connues sont Yoast SEO et SEOPress. Cette dernière a clairement ma préférence.

Elle permet de :

  • Créer des balises Titles et metas descriptions qui donneront envie aux internautes de cliquer sur votre page, dans les résultats de recherche.
  • Créer un plan de site XML ou HTML.
  • Analyser votre contenu et proposer des mots-clés.
  • Créer un fil d’Ariane.
  • Créer des redirections.
  • Et bien d’autres choses encore.

Le contenu et le référencement de vos pages

Enfin, le grand sujet du référencement de votre site web est la qualité du contenu. Par qualité, j’entends plusieurs choses.

Le bon sujet, qui intéresse les internautes

Le contenu passe par le sujet. A quoi bon écrire sur un sujet qui n’intéresse personne ? Vous devez donc répondre à une problématique ou apporter un point de vue pertinent aux internautes. Ces derniers ne vous connaissent pas. Il vous appartient donc de prouver votre expertise et de répondre aux internautes avec cohérence et clarté.

Pour être sur de répondre aux questions que se posent les internautes, vous avez des outils. Le plus simple est tout simplement de regarder les questions suggérés dans les résultats de de recherche de Google. En parallèle, vous pouvez utiliser un outil comme AnswerThePublic, qui vous propose l’ensemble des questions posées par les internautes sur un mot-clé donné.

Ne vous éparpillez pas. Vous ne serez pas le premier à publier un site ou un blog. Plutôt que de proposer des articles très variés sur un site généraliste, spécialisez-vous sur des sujets précis, aussi appelés de niche. Vous serez vu comme un spécialiste et augmenterez vos chances de remonter dans la SERP.

Dans le même esprit, sachez utiliser ce que nous appelons la « longue traîne ». Se positionner sur le longue traîne consiste à être présent sur des mots-clés précis.

Exemple :

  • Vélos ( mot clé généraliste)
  • Vélos de course ( mots clé plus précis)
  • Vélos de course 12 vitesse débutant ( longue traîne).

Vous comprendrez que le concurrence sera moins présente sur la dernière requête que sur la première. Il sera donc plus simple de se positionner.

Si vous souhaitez vraiment parler de plusieurs choses, vous pouvez créer plusieurs sites.

Des articles et pages de qualité

Comme je l’écrivais plus haut, la concurrence est rude sur le web. Et vous devez prouver votre expertise. Pour cela, vous devez respecter deux critères importants :

Plus un contenu est long, plus les visiteurs resteront longtemps et plus Google appréciera. Aujourd’hui, on estime qu’un contenu de qualité est de 1000 mots minimums. Même si il est encore possible de se positionner avec 500 mots pour des sujets ne nécessitant pas une réponse très étendue.

La qualité sémantique de votre contenu est primordiale. Vous devez utiliser des mots en rapport avec votre sujet et varier les mots-clés. D’où l’intérêt d’un plugin comme SEOPress. Mais attention, Ne faites pas le bourrin, n’insérez pas des mots sans cohérence. Cette époque est terminée. Vos internautes ne supporteront pas cela, ni les moteurs de recherche.

Un contenu qui donne envie de lire

Enfin, votre contenu doit donner envie de lire. Pour cela, il y a quelques préconisations :

  • Un texte aéré avec des paragraphes courts.
  • Des titres et sous-titres ( H&, H2, H3).
  • Utilisez des listes ( comme celle-ci).
  • Utilisez un sommaire, il existe des plugins pour cela.
  • Mettez les expressions importantes en gras. ( Google semble apprécier cela).
  • Insérez des images.

Concernant les images, vous devez les optimiser. Cela passe par leur taille. Rappelez vous, le poids d’une page joue sur la vitesse de chargement de cette dernière. Dans le même temps, pensez à leur donner une description. Cela aide Google à savoir ce qu’elle représente et vous pourrez être présent dans Google Image.

L’importance des liens dans une stratégie de référencement

Maintenant que votre site est le plus beau du monde, vous allez pouvoir passer à la partie Off-Site. La partie Off-Site, rappelez-vous, est le travail sur les liens, aussi appelé « netlinking ». L’objectif est d’avoir un maximum de liens de qualité pointant vers vos pages. Bien évidemment, vous devez avoir des liens vers votre page d’accueil mais pas uniquement. Ces liens peuvent aussi pointer vers des articles que vous voulez mettre en avant. Rappelez vous que vous avez cherché des mots clés qui vous intéressent. Il y a bien une raison.

Alors la grande question est comment faire pour obtenir des liens ? La première technique consiste à ne rien faire, se concentrer sur son contenu et attendre que celui-ci soit partager… cela peut être long.

La première chose consiste à trouver des liens gratuits et durables. Pour cela, je vous invite à commencer par les réseaux sociaux. Vous allez déjà obtenir quelques liens en plus d’une image.

Vous pouvez utiliser :

  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • YouTube
  • Flickr

Bon, c’est un bon début. Allez, on continue. De nombreux blogs permettent de laisser des commentaires en y insérant l’adresse de votre site. Alors, allez-y. Attention quand même. Ne spammez pas, proposez des commentaires pertinents, qui apportent quelque-chose;)

Vous pouvez aussi aller faire un tour sur les forums, même si c’est de plus en plus compliqué. Les modérateurs vous verront venir et liens ne seront pas toujours dofollow…. Tiens, que’est ce que c’est que cela ? Nous verrons cela plus bas.

Quand votre blog a commencé à avoir quelques visites, que vous commencez a être visible, vous allez pouvoir démarcher des blogueurs et sites de votre thématique. Choisissez des sites qui sont mieux classés que vous et qui peuvent vous apporter du flux. Rappelez-vous, la qualité avant la quantité.L’idée est de leur proposer un article invité. De leur côté, ils seront peut être contents d’avoir un contenu de qualité et, dans le même temps, vous pourrez intégrer un lien dans le contenu. Vous sera là encore, obliger de prouver votre expertise, et c’est normal, avant que ces sites acceptent.

N’acceptez pas les échanges de liens. Cela ne sert à rien et les personnes qui vous démarcheront n’auront pas toujours des sites qui vous apporteront une réelle plus-value. Vous pouvez, par contre, utiliser une plateforme qui propose ce type de service, la façon intelligente. Il s’agit de dealerDeTemps.fr

Enfin, quand vous avez fait tout cela, et que vous voulez aller encore plus loin, vous pouvez vous tourner vers des plateformes de netlinking professionnelles. Ces dernières vous donneront accès à des sites de leurs propres réseaux, à des sites partenaires et autres. Vous pourrez même avoir un accompagnement avec certaines d’entre elles.

Retrouvez l’article sur les plateformes de netlinking

les différents types de lien

Pour terminer cette partie sur les campagnes de netlinking, nous allons voir ensemble les différents types de liens. En effet, le but de ces liens est de montrer à Google que vous êtes recommandable et populaire. Pour cela, il faut que le moteur de recherche suive les liens pour arriver sur votre site. Or, certains liens ne le permettent pas. Ces derniers indiquent aux robots de Google : « Ne suivez pas ce lien ». Hé oui, et c’est, justement, souvent le cas sur les forums…

Vos liens doivent donc être en Dofollow, ce qui peut être traduit par « suivez moi ». Il existe 3 types de liens.

  • Liens Dofollow : « Suivez moi »
  • Liens NoFollow : « Ne me suivez pas »
  • Liens Sponsorised : « Ce lien est sponsorisé »

Vous avez compris de quel lien vous avez besoin, et pourquoi ils n’auront pas le même impact.

Vous pouvez les reconnaître en allant transformant votre page en vesrion HTML.

Les outils pour travailler votre référencement

Maintenant que votre site est en ligne et sur les bons rails pour être dans les meilleures places des moteurs de recherche, vous allez pouvoir utiliser des outils pour vous aider à suivre vos performances et travailler votre contenu. En règle générale, les outils SEO sont assez chers. Il existe cependant quelques outils gratuits ou freemium qui seront parfaits pour débuter.

Les outils pour suivre vos performances :

  • La Search Consol de Google pour connaître la performance de vos pages dans la SERP.
  • Google Analytics pour suivre et analyser les visites sur votre site.

Les outils pour travailler votre contenu :

  • AnswerThePublic pour connaître les intentions de recherche des internautes.
  • Google AdWords pour trouver des idées de mots clés.
  • UberSuggest pour trouver des idées de mots-clés pertinentes.
  • Sistrix pour améliorer le contenu de vos articles et pages.
  • SEO-Hero.tech pour trouver des idées de sujets.

Voilà, c’est la fin de ce sujet passionnant. J’espère que ce « petit texte » vous aura aidé à y voir plus clair et à bien préparer votre stratégie de référencement. Pour aller plus loin, et si ce sujet vous intéresse autant que WordPress, je vous invite à suivre les pros du référencement. Certains ont transformé ce travail en véritable art, très technique.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *